Inauguration du nouveau terrain samedi 10 juin 2017
#46
Alors ? Qu'a-t-il été dit, décidé, à la réunion hier soir ?
Et bin mes cadets !.... 
Répondre
#47
En gros nous avons défis l'emplacement des barnums, du parking, défini qui ferait les ASVP pour faire garder les gens, qui ferait les commentaires, ou seraient les parcs à modèles et les tache de chacun des présents.
Les bavards sont ceux qui vous parlent des autres. Les raseurs sont ceux qui vous parlent d'eux-même. Mais ceux qui vous parlent de vous sont de brillants causeurs.
MARCEL PAGNOL
Répondre
#48
Bonjour à tous,

je vais essayer de passer vous faire un bonjour, accompagné d'un "petit carbon cub" pour l'inauguration de 10 juin. Maintenant que la date des brevets et autres passages d'ailes à été reportée du 10 au 17 juin au matin. 

Au fait un de vous peut-il me dire si ce weekend il y a un stand à la carrière pour "Sport en fête" ? Si vous y êtes je peux faire comme l'année dernière et porter le cub pour voler et l'extra pour le statique.  Smile

Pour le moment je n'ai pas eu le temps de passer voir vos nouvelles installations ; çà ne devrait pas tarder ! Wink

Patrick
Répondre
#49
Discours d'inauguration du nouveau terrain :


le 10/06/2017


Bonjour à tous et bienvenue sur le nouveau stade d’Aéromodélisme LUNELLOIS.


Stade d’Aéromodélisme est la nouvelle dénomination de nos lieux de vol, conçus pour le vol loisir ou compétition et promue par notre fédération affiliée au Comité National Olympique et Sportif Français, ceci afin de mieux définir ce qu’est la pratique de notre passion dans la réalité avec toute sa complexité, sa technicité et sa richesse.


Nous avons invité aujourd’hui tous les membres de notre association, mais aussi ceux que nous appelons "membres de cœur" c’est à dire les amis qui viennent régulièrement à nos manifestations. Bien sûr tous les acteurs qui ont permis de réaliser notre projet ont été invités, et nous sommes heureux de vous recevoir tous aujourd’hui.


J’aimerais maintenant vous raconter l’histoire de notre club et en profiter pour remercier ceux qui nous ont aidés dans cette aventure. Je ne pourrai pas citer tout le monde, car nombreuses ont été les bonnes volontés, mais sachez que l’action de tous dans la conduite du projet fut appréciée à sa juste mesure et fut une des clefs du succès.






L’histoire de l’ADAL commence le 21 Mars 1980, il y a 37 ans. Son président s’appelait alors André Pradel.
Le club comptait 14 adhérents à sa création, et il intégrera la FFAM l’année suivante au moment de ma première inscription. La cotisation était de 50 Francs par an, soit 7,5€ avec un droit d’entrée à 150 Francs. Le lieu de vol se situait sur une ancienne oliveraie que vous avez tous connu dont les arbres avaient été décimés par le fameux gel de l’hiver 1956. Les troncs d’oliviers furent déracinés et une piste en bitume crée grâce à des connaissances dans le milieu du BTP ;


A la fin des années 1980, Le club tombera malheureusement en sommeil pendant pratiquement 10 ans suite à la destruction de la piste bitumée par des vandales.


L’ADAL réapparait en 1995 sans être affiliée à aucune structure avec Monsieur Michel Rojas, qui en sera le responsable pendant 9 ans, les effectifs se situant entre 5 et 15 modélistes chaque année sur une piste désormais en gravette beaucoup plus facile à entretenir.


A partir de 2002 de nouveaux membres dynamiques nous rejoignent par le biais de l’internet naissant, notamment Hugo, Mickael et Patrice qui après avoir été notre trésorier deviendra le créateur de notre site Internet, outil indispensable pour la promotion et la gestion d’une association dynamique. Les vidéos de Patrice feront beaucoup pour notre notoriété. Ces nouveaux venus viennent rejoindre les plus anciens comme Christophe, Maurice, Serge, l’inamovible Gilbert Macias, moi-même et la mayonnaise prend bien.


En 2004, je fus élu président de l’ADAL et le club ré-affilié à la FFAM. Les effectifs augmentèrent régulièrement, car nous avions choisis un credo qui reste le même aujourd’hui "accueil, entraide et bonne humeur". A noter qu’en 2008 Jean-François Roux notre trésorier de choc nous a rejoint et que cette nouvelle recrue s’avérera déterminante pour notre avenir tant son dynamisme et ses divers talents d’organisateur nous sont précieux. Je ne sais pas si tous les "Jean François" sont les mêmes, mais nous en avons depuis recruté un autre qui vaut le coup aussi.


Soutenus par la mairie de Lunel qui a toujours été à nos côtés, nous avions un beau terrain, mais la zone de vol comportait deux maisons d’habitation et pour le respect des voisins, nous nous sommes imposé de privilégier la propulsion électrique et la limitation de la taille de nos modèles.
Dès 2010, le vice-président du moment Serge Robert commencera à faire les premières recherches d’un nouveau terrain ce qui s’avérera extrêmement difficile.




Début 2013, alors nous venions de finir de nouveaux aménagements, avec des clôtures, de nouvelles tables de démarrage, et un taxiway tout neuf, le Spitfire de Patrice Valat dit Patoche, tombait sur le panneau de l’enquête publique relative à la construction de la LGV, caché en garrigue à l’endroit du futur tracé de la ligne.


Si un crash est souvent un malheur pour l’aéromodéliste qui le subit, il fut providentiel pour notre association et je remercie encore Patoche d’avoir équipé son avion d’un récepteur au fonctionnement aléatoire, car il restait juste quelques jours pour se manifester auprès du commissaire enquêteur avant la clôture de l’enquête publique.


Une fois étudié le plan du tracé de la nouvelle LGV, il parut évident que nous devions abandonner notre terrain historique et déplacer l’ADAL.


Nous avons commencé à réfléchir aux solutions, et la conclusion de l’enquête publique qui demandait à la société OC’VIA constructeur de la LGV de trouver une solution satisfaisante pour les deux parties (eux et nous), nous laissait perplexe, et il était évident que nous allions devoir travailler dur pour sauver notre association, tant l’existence d’un club d’aéromodélisme est liée à son lieu d’évolution.
Trouver un terrain assez grand pour notre activité, loin des habitations, d’une grande route, d’un obstacle quelconque, plat et éligible au vol des modèles réduits par la DGAC, dans notre région dense, est un défi compliqué qui durera pratiquement une année.


Nous avons cherché partout : sur Géoportail, Google Maps, les cartes, les petites annonces, les agences immobilières, la Safer, RFF, la communauté des communes et bien sûr notre partenaire historique, la mairie de Lunel. Le service des sports de la ville de Lunel, sous l’impulsion de Monsieur Laout et de monsieur Janick, en collaboration avec le service du cadastre et Monsieur Pouquet nous fournirent plusieurs documents pour nous aider dans notre démarche et firent plusieurs propositions de parcelles municipales. Après différentes visites de terrains, des repérages et des essais en vol, le site où nous nous trouvons aujourd’hui, constitué de différentes parcelles attenantes fut sélectionné, mais il était loin d’être plat et surtout constitué d’un vrai maquis de végétation.
Une fois le choix du terrain validé Mme Mas directrice générale adjointe de la mairie de Lunel rédigeait un protocole de mise à disposition des parcelles, nous avions enfin un terrain.


Ensuite Sandrine Roux, architecte, réalisera gracieusement le plan et le dossier de présentation de notre projet, préalable obligatoire, car il a fallu convaincre la société OC’VIA, constructeur de la ligne LGV par l’entremise de son PDG Monsieur Parizot de nous aider à effectuer les travaux. Comme nous n’étions pas propriétaires de l’ancien terrain, nous n’avions pas légalement droit à un relogement.
De longues négociations furent donc engagées afin de nouer entre OC’VIA et l’ADAL une convention de mécénat. Monsieur Parizot s’est laissé convaincre petit à petit, de nous aider au nom de la responsabilité sociétale de Oc’Via. Les moyens financiers et matériels mis à disposition par OC’VIA furent déterminant pour la réussite de notre projet, et je remercie Monsieur Parizot et la société OC’VIA pour leur action de mécénat en notre faveur.


L’année dernière, un Lézard a failli tout faire capoter : c’est le Lézard ocellé. Il s’avère que le Nord de Lunel est un des derniers lieux de vie du lézard ocellé, espèce en voie de disparition. Nous dûmes donc travailler à un projet qui respectait les murailles en pierre chères à notre lézard et qui comportait les fameux merlons en terre autour de notre terrain. La DREAL validait donc notre projet en un temps record et nous pûment reprendre les travaux.
Notre projet était encore bloqué dans l’été 2016, car il nous manquait les matériaux pour la réalisation de la piste. La carrière LRM nous a alors proposé spontanément de nous fournir son nouveau matériau recyclé, un produit technologique issu de l’économie du développement durable pour faire le fond de piste, et ce, sous la forme d’un mécénat. Grâce à Monsieur Faure, le directeur de la carrière notre projet pouvait donc aboutir et nous ne le remercierons jamais assez.


Ensuite, sont rentrés en scène, les services techniques de la mairie de Lunel pour nous aider à transporter notre bungalow, les lourdes tables de montage, et surtout nous faire le chemin d’accès, nous les remercions chaleureusement, notamment Mme Goujon et Monsieur Magnez.


Je voudrais aussi remercier la société de chasse de Lunel, durement touchée elle aussi par la ligne LGV pour avoir collaboré à notre projet et nous sommes heureux que les bonnes relations que nous avions sur l’ancien terrain d’aéromodélisme avec les chasseurs perdurent sur notre nouveau site.


Je dois remercier aussi La FFAM pour son aide et les conseils qu’elle nous a donné pendant toute la durée des négociations et pour les futurs équipements qu’elle s’est engagée à financer.


Et enfin et bien sûr, je remercie les membres de l’ADAL, car nous avons une équipe formidable, pleine de ressources et de compétences que chacun a mis au service de l’association, tout en continuant à assurer l’ordinaire, c’est à dire, monter des projets, organiser des manifestations, accueillir et former les nouveaux venus, le tout dans la bonne humeur et une entente qui rend si unique l’ambiance à l’ADAL.


Le club de l’ADAL qui rassemble aujourd’hui près de 90 membres se distingue par son dynamisme, avec une excellente 35eme place en 2015 au classement national sur les 850 clubs d’aéromodélisme FFAM qui comptabilise l’activité des clubs. En effet, que ce soit par les nombreux brevets de pilotage passés par les membres, l’organisation de manifestations de qualité, notamment en INDOOR sous le pilotage de Vincent et notre participation au BIA du lycée Victor Hugo en qualité d’intervenant nous faisons en sorte de faire les choses sérieusement sans jamais se prendre au sérieux.
La convention que nous avons passée avec le lycée Victor Hugo depuis 6 ans grâce à Mustapha Abouitmann le professeur qui gère le BIA, met nos bénévoles au service de l’éducation des enfants, et si une association a quelquefois besoin de l’aide des acteurs publics et privés de son environnement, je crois qu’elle doit aussi savoir donner afin de s’intégrer pleinement dans la société.


Je n’ai qu’un regret aujourd’hui, c’est que nous n’avons pas encore eu l’occasion de participer et d’organiser des compétitions. Notre nouveau Stade d’Aéromodélisme nous le permettra, car nous pouvons enfin faire évoluer toutes sortes de modèles, électriques, thermiques, gros ou petits.


A savoir, et c’est un scoop pour beaucoup de membres présents ce jour, que nous venons d’obtenir de la DGAC le doublement de la hauteur de vol autorisée généralement pour les stades d’aéromodélisme et nous pouvons désormais monter jusqu’à 1000 pieds (soit 300m) qui ce qui nous permettra de nous entraîner, notamment pour les vols de voltige F3A, Voltige Grand Modèle et planeurs qui nécessitent cette hauteur de vol.
Avec ce nouveau Stade d’aéromodélisme, j’espère que l’ADAL aura la possibilité de faire briller notre ville dans des compétitions nationales et, rêvons un peu, internationales.








Longue vie à l’ADAL et merci à vous tous.
Les bavards sont ceux qui vous parlent des autres. Les raseurs sont ceux qui vous parlent d'eux-même. Mais ceux qui vous parlent de vous sont de brillants causeurs.
MARCEL PAGNOL
Répondre
#50
Bonjour à tous,
merci pour cette excellente journée qui a été une réussite, tant au niveau organisation, que des vols  et la météo était de la fête aussi. Merci encore.
Répondre
#51
Chapeau bas Président,
Super discours. Bravo...

bravo Den On T'aime Président
Répondre
#52
Merci, c'est gentil ça me touche vraiment car j'y ai mis tout mon coeur.
Les bavards sont ceux qui vous parlent des autres. Les raseurs sont ceux qui vous parlent d'eux-même. Mais ceux qui vous parlent de vous sont de brillants causeurs.
MARCEL PAGNOL
Répondre
#53
Tres beau discour , bravo President.  Nickel Nickel Nickel Nickel
bravo

Patbil...
I believe, I can fly.   Vole  enfin parfois....    Crash
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Notre nouveau Kakémono Denis 5 630 28/02/2019 08:50
Dernier message: papounet 34
  NOUVEAU CALENDRIER DE L'ADAL yvon 36 5,196 24/03/2018 07:50
Dernier message: papounet 34
Information Compte-rendu de l'Assemblée Générale ADAL 2017-2018 Greg 17 3,152 09/12/2017 23:21
Dernier message: Denis
  Assemblée Générale ADAL 2017-2018 le vendredi 24 novembre 2017 Denis 5 1,277 20/11/2017 20:46
Dernier message: JFR
  Ouverture de la saison 2017 - Montant des cotisations Denis 32 9,042 17/08/2017 16:48
Dernier message: Greg

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)